03 26 87 88 38

  1. Médecine
  2. Pharmacie
  3. Dentaire
  4. Sage-femme
  5. Kinésitherapie

Logo medecine bleu

Classiquement, on dit que la médecine est l’art de guérir. En réalité, c’est surtout   l’art de diagnostiquer, de soulager les maux, et quand cela est possible, de guérir.   Quelle que soit sa spécialité (généraliste, cardiologue, psychiatre ou encore   chirurgien) et son lieu d’exercice (libéral ou hospitalier), le médecin doit travailler   en harmonie avec les autres professionnels de santé (pharmacien, infirmiers,   aides-soignants…).

 Il s’agit d’un métier passionnant, avec énormément de responsabilités. Le   médecin doit être patient, à l’écoute de ses malades, et tolérant. Il doit être   pédagogue, capable d’expliquer la maladie et d’accompagner ses patients.  

Les études de médecine sont divisées en plusieurs cycles : 

  • Premier cycle (PAES, L2, L3) : basé essentiellement sur un apprentissage théorique. Un premier stage d’application de 3 semaines se déroule à l’issue de la PAES, pendant les vacances d’été.
  • Deuxième cycle (M1, M2, M3) : à partir de la 4ème année, les étudiants deviennent des externes au CHU de Reims. Ils alternent donc stages hospitaliers dans les différents services, avec les cours. 

A la fin de la 6ème année, les étudiants passent l’ECN (Epreuve Classante Nationale) qui est un concours national. En fonction de leur classement, ils choisissent une ville et une spécialité. Ils deviennent alors des internes en médecine au CHU de la ville qu'ils auront choisie. L’internat peut durer de 3 à 5 ans en fonction des spécialités.

Les études de médecine se terminent par la rédaction d’une thèse d’exercice : l’étudiant devient docteur en médecine. 

pharmacie2 bleu

Les études pharmaceutiques sont très variées, et mènent à de nombreux métiers, très différents les uns des autres. Ces études se divisent en plusieurs parties :

Un tronc commun de la 2ème à la 4ème année : durant ces années, les étudiants ont une formation de base sur le médicament et les pathologies.

Au cours de la 4ème année, les étudiants vont devoir choisir une des trois voies suivantes :

  • Officine : le pharmacien d’officine est celui qui est le plus en contact avec les patients. Il délivre et explique le traitement prescrit par le médecin. Sa responsabilité est engagée en cas d’erreur. Connaissant le rôle de chaque médicament, il doit vérifier la cohérence de chaque prescription. Il doit avoir le sens de l’écoute et du dialogue pour conseiller les clients sur les produits délivrés sans ordonnance (automédication), et la parapharmacie.

Le pharmacien d’officine possède des compétences scientifiques mais aussi  le sens des affaires et un talent de gestionnaire (il doit gérer ses stocks, ses commandes, sa comptabilité, comme une entreprise).

Au total, le pharmacien d’officine aura fait 6 ans d’études, qui se concluent par la rédaction d’une thèse d’exercice en 6ème année. Il peut ensuite devenir titulaire (posséder sa propre officine) ou adjoint dans une officine.

  • Industrie : la carrière industrielle mène vers beaucoup de métiers, tels que la production de médicaments, la sécurité, l’ingénierie, le marketing, les affaires réglementaires.
  • Internat : l’internat est le cycle long de la filière pharmaceutique. Les étudiants qui choisissent cette voie doivent se préparer à un concours national très sélectif en 5ème année. Ce concours mène à une formation de 4 ans dans le but de devenir chercheur, biologiste, ou pharmacien hospitalier.

A l’issue de la 5ème année pharmaceutique, l’étudiant en filière industrie va devoir conclure ses études par la réalisation d’un master spécialisé dans le domaine qu’il aura choisi.

Dentaire bleu

Le dentiste est celui qui réalise les soins bucco-dentaires. Il doit être doué d’une grande dextérité, et de beaucoup de patience.

Les études de dentaire sont organisées en plusieurs cycles :

  • Premier cycle (2e et 3e année) : durant ces deux années, les travaux pratiques auront une place prépondérante dans l’apprentissage de l’étudiant. Les élèves vont apprendre et s’entraîner sur des dents factices.
  • Deuxième cycle (4e et 5e année) : au cours de ces années, les étudiants seront mis face aux patients (on parle des années « cliniques ») et pratiqueront leurs premiers soins en conditions réelles au CHU.
  • Troisième cycle : les étudiants choisissent de poursuivre par soit un an de préparation à l’exercice (cycle court) ou soit par l’internat (3 ou 4 ans : cycle long) dont l’accès se fait par concours national. Les admis à l’internat peuvent prétendre à 3 spécialités : la chirurgie orale (4 ans), l’orthodontie ou la médecine bucco-dentaire (3 ans). 

foetus bleu

 

La sage-femme (ou le maïeuticien) a pour rôle d’accompagner les femmes enceintes tout au long de leur grossesse. Elle prescrit et effectue les examens nécessaires. Elle a également pour mission d’animer des séances de préparation à la naissance : elle a un grand rôle relationnel et doit être capable de rassurer les futurs parents et d’expliquer les étapes successives de la grossesse.

Le jour J, elle est responsable du bon déroulement de l’accouchement et assure seule la plupart d’entre eux.

A l’issue de celui-ci, elle doit s’occuper du nourrisson, et vérifier qu’il est en bonne santé. Elle doit également surveiller le bon rétablissement de la mère et lui prodiguer des conseils sur l’allaitement et l’hygiène du bébé.

Il s’agit d’un métier très intéressant et varié, mais difficile, de par les responsabilités qu’il incombe, et les horaires imprévisibles.

Les études de sage-femme se déroulent en 4 ans après l’obtention de la PAES

logo kine bleuKinésithérapeute

Le masseur kinésithérapeute intervient en cas de blessures, de douleurs, ou de paralysie. Il travaille le corps du patient, grâce à différentes techniques de manipulation afin de soulager et rééduquer ses clients. Il est possible pour un kinésithérapeuthe de se spécialiser par la suite dans le sport, la kiné respiratoire, ou encore la thalassothérapie. 

Après la réussite au concours de PAES, l'étudiant va apprendre son métier pendant trois ans en IFMK. 

La première année d'école mèle apprentissage théorique, et pratique, agrémenté par des stages d'observation. Les deuxième et troisième années s'orienteront plus sur des stages d'application, toujours en alternance avec des cours. 

L'obtention du diplome nécessitera enfin la réalisation d"un mémoire. 

  

Ergothérapeute

L'école de Nancy en ergothérapie (Institut de formation de Lorraine-Champagne-Ardennes) acceuille tous les ans 10 étudiants issus de la PAES de Reims. Vous trouverez une présentation de l'école et de la formation dans cette vidéo. 

L'ergothérapeute contribue à aider les personnes en situation de handicap de tout âge : personnes âgées, personnes en réabilitation après un accident, ou un traumatisme... Leur but est de développer leur indépendance afin de retrouver un certain niveau d'autonomie.

Tout d'abord, l'ergothérapeute va devoir analyser le handicap puis trouver des solutions techniques, grâce à des activités, qui peuvent être par exemple artistiques ou manuelles. Le but étant de réapprendre aux personnes à faire des gestes de la vie courante. 

Ce métier très épanouissant demande de nombreuses qualités : une grande capacité d'adaptation, car il doit être capable de proposer des solutions sur mesure pour chacun de ses patients, en étudiant son environnement, sa façon de vivre, et ses habitudes. Il doit donc avoir également un bon sens de l'observation, et de l'écoute. La rééducation est un processus long, qui demande donc de la patience, et l'amour des relations humaines.  

La formation dûre 3 ans, et comprend 9 mois de stages dans différents secteurs (rééducation, réadaptation, traumatologie, neurologie, psychiatrie, pédiatrie, gériatrie,...)

 

Psychomotricien 

L'année de PAES offre également 5 places au concours pour devenir psychomotricien. L'école de formation se situe à Mulhouse (http://www.anep-asso.fr/anepasso/?page_id=1802). La formation se déroule sur 3 ans. 

Le psychomotricien a pour rôle de rééduquer les patients souffrant de troubles d'origine psychologique ou neurologique : tics nerveux, agitation, maladies psychosomatiques...

Au cours des différentes séances, il devra dialoguer avec son patient afin de trouver l'origine de ses difficultés et animer des séances de rééducation motrice. 

La rééducation peut prendre différentes formes, à base d'exercices de gymnastique, d'expression, ou encore de relaxation. Le psychomotricien peut s'inspirer d'activités tels que le théatre, la danse, la musique pour concevoir ses séances et les adapter à tout types de patients (enfants, adultes, personnes âgées). Ce métier demande donc une bonne dose d'imagination, mais également de l'écoute, du dialogue et de la patience.  

Nous contacter


info@cepsup.fr

03 26 87 88 38



7 bis Avenue Robert Schuman
51 100 Reims
(à 3 minutes de la faculté de médecine)

Accès privé E-CEPSUP